Generation w - Noyau culinairelogo

logo

A l'origine, il n'y avait pas forcément de nom, de "concept", de griffe. Juste une simple envie de se rencontrer, de partager les expériences, les techniques, le carnet d'adresse...
A l'origine, il y avait aussi la fierté de ce que nous sommes, d'une terre, de sa richesse et de la diversité des hommes et des femmes qu'elle porte.
Le collectif Génération w est né de cette volonté de vous parler de tout cela; de vous faire découvrir le noyau culinaire wallon et son maillage riche de producteurs, artisans, hommes d'entreprise et créateurs.
C’est de cet héritage qu’il s’agit, et de l’importance de le transmettre.

Les chefs

Avant tout des hommes, les chefs de Génération W ont des racines, une histoire, un parcours fait d'essais et erreurs, de recherche incessante afin d'affiner leur art et offrir le meilleur d'eux-mêmes aux convives qui s'attardent à leur table. Chacun possède sa personnalité et une cuisine qui lui est propre. Leur inspiration peut provenir de la nature, des saisons, de rencontres et d'échanges avec leurs pairs, des clients, ou encore des artisans qui les gratifient chaque jour de leurs produits ou de leurs créations. Ensemble, ils ont décidé de défendre une même charte qui a pour objet la mise en valeur de notre patrimoine culinaire et de ceux qui y contribuent, le respect des saisons et des techniques authentiques ou modernes ; tout en veillant à transmettre leur passion et cette philosophie aux générations montantes.

Les artisans

Certains se lèvent très tôt, d'autres se couchent tard ; certains élèvent des chèvres, d'autres transforment leur lait en délicieux fromages. Il y a aussi ceux qui manipulent la pelle, le tour de potier, les alambics ou encore le torréfacteur. Certains sont tout cela à la fois : au four et au moulin, chefs d'entreprises, indépendants, pères et mères de famille, amis, confidents. Quelle que soit leur activité, un dénominateur commun les unit ; celui de contribuer à rendre au terroir sa spécificité et sa culture, et de participer ainsi au développement créatif et économique de toute une région. Au-delà de ce rôle, les artisans et producteurs sont, pour notre métier, une source d'inspiration infinie.

Télécharger l'annuaire
simon trappiste ferme condro benoit

Nos publications

livre

L’Amandier - Cuisine, père & fils

Surnommé « Linguini » ou même « Ratatouille » suite à son passage remarqué dans l’émission de cuisine française TOP CHEF, Martin Volkaerts fait résolument partie de cette génération de jeunes cuisiniers au parcours impressionnant. Nuance, De Pastorale, Noma, Quique Dacosta; l’Air du Temps ; autant de belles adresses qui représentent aujourd’hui l’avant-garde culinaire européenne, autant de chapelles d’un pèlerinage que Martin souhaitait le plus sincère et exigeant possible. C’est pourtant à l’Amandier et aux côtés de son père Marc’O, qu’il décide de poser son bâton, et de réinventer en famille ce qui fut avant tout une cuisine plus classique. Ancrée dans son terroir, associant tradition et technique au sein d’une alchimie subtile, l’établissement a rejoint depuis 2014 le groupement Génération W œuvrant pour la mise en valeur des richesses gastronomiques et créatives wallonnes. Loin de la « starification » des chefs en vigueur à notre époque, cet ouvrage souhaite avant tout refléter ce que peut être l’esprit de famille, les liens forts qui peuvent se tisser au fourneau et autour de la table, les moments de joie et de contrainte, ainsi que la réflexion suscitée par un métier en perpétuelle évolution. Au travers de ces pages, vous découvrez également les recettes contemporaines de cette adresse désormais incontournable à deux pas du Lac de Genval.

Commander
livre

Les Résimont à l’Eau Vive

A regarder de loin, c'est une vallée qu'on croirait endormie, un vieux moulin peint de blanc et un ruisseau, le « Burnot », qui se jette nonchalamment dans la Meuse. Mais ce serait sans compter sur le caractère d'Anne et Pierre Résimont, un couple qui décide il y a 25 ans d'acheter cette bâtisse du 17ème siècle,de repousser les murs, de dépoussiérer l'enseigne et de faire jaillir des fourneaux le feu sacré... Avec l'humour, la passion et la ténacité qu'on leur connaît, « L'eau vive » décroche rapidement l'étoile au célèbre guide rouge, récompense qui sera largement confirmée au fil des ans et même doublée depuis 2010. Reconnue parmi le club très select des « Grandes Tables du Monde », cette maison namuroise a su garder ses racines profondément ancrées dans son terroir et son histoire, sans se départir de ce petit air espiègle et typiquement wallon, qui fait qu'on ne peut pas totalement s'y prendre au sérieux... Véritable invitation à plonger dans l'univers de L'eau vive, cet ouvrage vous emmène au plus près de l'action, du bruit des batteries de cuisine et des multiples projets qui animent Anne et Pierre Résimont : Le Médissey, le Comptoir de L'eau Vive, et plus récemment, le « Cube ». L’établissement compte parmi les fondateurs du groupement Génération W œuvrant pour la mise en valeur des richesses gastronomiques et créatives wallonnes.

Commander
livre

Une Terre, des Hommes et des Recettes

Co-realisé avec les Éditions de la Renaissance du Livre, "Une Terre, des Hommes et des Recettes" est le premier opus de Génération W qui illustre les principes fondateurs de sa charte : la mise en avant des talents créatifs de toute unerégion au travers de sa gastronomie, des femmes et des hommes qui y contribuent. Sorti des presses en octobre 2013, cet ouvrage se lit comme un carnet de voyage, racontant les chemins et détours reliant les chefs fondateurs du collectif à leurs indispensables producteurs; illustrant chacune de ces rencontres par le biais de recettes. René Sépul est journaliste plutôt que critique gastronomique. Il fonde son opinion sur un lieu, un chef, une bouteille à boire ou un événement à relater en allant chercher une information qu'il coupe et recoupe. Il n'est pas anonyme. Il ne se cache pas. Il connaît les gens dont il parle. René Sépul s'est intéressé au monde de la gastronomie un peu par hasard. Vivant dans les années 90 en Asie, il a eu la chance d'associer des commandes de reportages sur certaines cuisines d'Asie à des reportages plus classiques pour différents journaux et magazines internationaux. Au fil du temps, ce qui était plutôt accessoire a pris de l'importance. Il a travaillé pour nombre de journaux, magazines. Aujourd'hui, il rédige la page A la carte de l'hebdomadaire Victoire. Il collabore régulièrement avec La Libre Essentielle et d autres titres de la presse belge et étrangère, même s'il se consacre de plus en plus à ses livres et sa maison d'édition.